interview de Pierre Ménard, auteur
Article mis en ligne le 10 juin 2013
Imprimer logo imprimer

Après avoir participé à un mini atelier d’écriture à partir de l’ouvrage Écrire au quotidien de Pierre Ménard, les élèves de seconde 12 ont questionné l’auteur par courrier électronique. Ci-dessous leur échange.


Pour vous, c’est quoi écrire ? quel plaisir éprouvez-vous à écrire ?

J’écris ce qu’il y a entre. Les vides, les silences, les aspects aléatoires et lacunaires de la mémoire, les instants en suspens, les absences et l’attente, ce qui nous fait hésiter, la distance entre nous, un mot à la place d’un autre, tous nos écarts et les traces qui en reste, tout ce qui nous unit, dans ce qu’il y a de plus intime, de plus personnel, à l’origine, et que seuls, les mots des autres remaniés, agencés en différentes manières et confrontés à d’autres me permettent d’exprimer au plus juste, au plus près. Je ne raconte pas d’histoire, j’écris en marge.

A quel âge avez-vous commencé à écrire ? à partir de quand avez-vous compris qu’écrire était une vraie passion ?

Lorsque j’étais adolescent, j’ai commencé à écrire, à dessiner, dans des cahiers d’écoliers, et cette pratique est très vite devenue quotidienne, incontournable, mes cahiers m’accompagnaient partout, tout le temps. J’ai continué d’y écrire jusqu’au jour où je les offerts à ma future femme pour son vingtième anniversaire. Je me suis mis à écrire ensuite sur Internet, à y tenir un journal sur un blog.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ?

Au départ, on écrit pour tenter d’exprimer quelque chose qu’on ressent et qu’on ne parvient pas à expliquer autrement qu’avec des mots écrits noir sur blanc, à traduire ainsi, avec cette forme, ce que l’on pense, ce que l’on veut, ce que l’on voit, ce que l’on vit. On tente de comprendre le monde qui nous entoure, de dialoguer avec ceux qui nous sont proches ou qu’on essaye d’approcher.

Pourquoi vouloir écrire au quotidien ? Y parvenez-vous tous les jours ? qu’avez-vous écrit aujourd’hui ?

Les écrivains utilisent souvent des contraintes variées pour écrire. Écrire quotidiennement, c’est parfois une gageure, un pari avec soi, pour se pousser à travailler. Aujourd’hui, j’écris plusieurs textes par semaines, mais ce n’est plus avec ce rythme soutenu de l’écrit quotidien. J’écris des textes beaucoup plus long, avec des très nombreuses photographies et de très nombreux liens hypertextes. Le dernier texte que j’ai écrit sur mon site, est un texte sur Rennes, sur une promenade d’une après-midi dans cette ville que je découvrais.

Quand et comment vous est venue l’idée du livre écrire au quotidien ?

J’ai lancé en 2004 un atelier d’écriture en ligne sur internet, de manière hebdomadaire, un exercice littéraire à partir d’un texte poétique contemporain (des auteurs francophones et leurs textes aux genres variés (poésie, nouvelle, roman, théâtre, jeunesse, art expérimental). Les textes écrits à partir de ces propositions ont été diffusés en ligne sur le site wiki Marelle : Zone d’Activités Poétiques, et depuis 2010 réunis sur le site Liminaire. J’ai ensuite décidé de réunir l’ensemble de ces ateliers sous la forme d’un livre numérique.

Êtes-vous en train d’écrire un livre en ce moment ?

Je travaille sur un projet d’édition protéiforme (qui prendra la forme d’un livre, d’une application iPad, d’un site, de performances, d’expositions, etc.) projet qui s’intitule : Les lignes de désir. C’est un projet de fiction, un récit à lecture aléatoire, qui raconte la traversée d’un homme dans une ville à la recherche d’une femme qui a disparu.

Vivez-vous de votre écriture ?

Je ne peux pas vivre sans écrire mais même si je gagne parfois de l’argent avec certains de mes livres ou mes ateliers d’écriture et de création numérique (activité qui est liée à ma pratique d’écriture), je ne gagne pas assez pour pouvoir vivre « financièrement » de mon écriture.

Pourquoi le pseudonyme de Pierre Ménard ?

Je m’appelle Philippe Diaz mais j’écris sous le nom de Pierre Ménard et il y a une raison très précise à cela. Ce nom c’est un signe. Pierre Ménard, c’est un nom d’emprunt. Un pseudo comme on dit. Pierre Ménard est un personnage d’un récit de Jorge Borges « Pierre Ménard, auteur du Quichotte » courte nouvelle de Fictions qui décrit brièvement la vie et l’œuvre publiée de l’écrivain imaginaire Pierre Ménard dont l’invraisemblable projet secret est la réécriture du premier livre de Don Quichotte, de Cervantes).

D’où vous est venue l’idée de créer un site ?

Quand on commence à écrire de façon régulière sur internet, mais qu’on ne possède pas de connaissances très approfondies en informatique, on utilise des outils préexistants, une plateforme de blog par exemple, qui permet de publier simplement en ligne ce qu’on a envie d’écrire, en y ajoutant des photographies, des vidéos, du son. Mais le blog est une forme à la structure figée dont les codes ne s’adaptent pas forcément à ce que je souhaitais exprimer. L’envie d’un site à moi s’est alors imposé. Un site dont je maîtrisais la forme.

Préférez-vous les livres numériques d’aujourd’hui ou les livres papier d’hier ? pensez-vous qu’il faille abandonner le support papier ?

Je lis une majorité de livres numériques, je voyage beaucoup et pour moi c’est plus pratique, et les nombreux auteurs dont je lis les textes sur internet publient leurs textes en numérique, donc c’est sous cette forme que je les lis naturellement. Après, si un texte n’existe qu’imprimé, je l’achète ou l’emprunte à la bibliothèque (j’ai l’immense avantage de travailler dans une médiathèque et d’avoir de très nombreux livres à ma disposition).
Je crois que le livre imprimé et le livre numérique sont les deux faces d’une même réalité qu’on appelle communément le texte.

Pourquoi Liminaire comme nom donné à votre site ?

Liminaire cela veut dire « qui est au début. » Qui est placé en tête d’un ouvrage comme préface ou début d’un discours. Pour choisir un nom de site internet je me suis dit que liminaire c’était un bon début.

Pourquoi est-il si important pour vous de partager ce qu’il y a sur votre site ?

Mon site est mon livre, l’endroit où je publie ce que j’écris, sous forme de textes bien sûr mais aussi de photographies, d’enregistrements sonores ou vidéos.

Pourquoi avoir choisi de créer une revue ?

Une revue c’est une façon d’écrire avec les mots des autres, de faire des rencontres à distance, de mettre en avant les œuvres qu’on aime, les artistes dont on apprécie le travail, de s’en faire le relais. C’est une autre activité que l’écriture, une activité de composition artistique que j’aime beaucoup car elle me permet de rencontrer de nombreux auteurs et artistes, d’échanger avec eux, et de m’exprimer à travers eux et leur travail, autrement que je le fais en écrivant.

Combien d’heures par jour consacrez-vous à la lecture ?

Une à deux heures par jour en moyenne.

Quels sont les thèmes sur lesquels vous préférez travailler ?

J’aime travailler sur le thème de la ville, de la dérive, du temps, de la mémoire, de l’image, de l’écriture et de la lecture.

Quelles sont les villes qui vous inspirent le plus ? pourquoi ?

J’aime toutes les villes, les grandes métropoles comme Tokyo, New York, San Francisco, les villes d’histoire comme Rome, Amsterdam, Madrid ou Londres. Et j’aime par-dessus tout me promener sans but, dériver dans les rues des villes, que je les connaisse depuis longtemps ou que je les arpente depuis quelques heures seulement, comme si je ne les avais jamais parcourues auparavant et les découvrais pour la première fois.


échange des 1°ES3 avec Lucien Suel ici
échange des 2°9 avec Joachim Séné ici

Ce travail prend place dans le cadre de l’opération 100 bibliothèques 50 epubs à laquelle participe le CDI du lycée : 50 ouvrages, pour l’essentiel de littérature contemporaine, sont gracieusement mis à disposition par la maison d’édition numérique publie.net. Les œuvres sont accessibles sur une liseuse et, très bientôt, sur l’ensemble des postes informatiques du CDI.

 
 
 
 

Calendrier

Pas d'évènements à venir

Dernières actus



puce Plan du site puce Contacts puce Mentions légales puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2004-2017 © Lycée Jacques Monod - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.3